Devenir maman

08:00

Léon est arrivé dans nos vies mercredi 22 août 2018. Avec lui, l'amour incommensurable, la magie, les frissons.

Devenir maman témoignage positif sur la maternité


Léon a fait de moi une maman.

Autant la grossesse m'avait toujours fait envie, autant devenir maman m'a toujours inquiétée. Quand on va sur internet les témoignages négatifs pleuvent de tous les côtés et les titres ne donnent pas franchement envie de se lancer : " Comment survivre à la 1ere semaine à la maison?", " Quoi faire quand vous n'en pouvez plus durant le 1er mois de vie de votre bébé?",  " La vraie vérité sur la vie de jeune maman" et je ne parle pas de " Tout ce qu'on ne vous dit pas sur les suites de couches"...

Bref, il y avait de quoi me faire douter sur le bonheur éventuel de l'aventure. Ca vaut vraiment le coût de devenir maman?

Alors, je ne vais parler ici que de mon expérience, et mon but n'est pas de vous vendre du "Tout est idyllique dans ma petite vie parfaite et fausse de bout en bout".

Je ne vous dit pas qu'avoir un bébé est facile, je vous dit juste que c'est beau. Simplement beau. Qu'un panel complet d'émotions s'ajoute à la version 1.0 de nous même. Que oui, on est fatiguée parce que clairement le sommeil nous manque, mais que ça ne nous empêche pas d'être heureuse. 

Devenir maman témoignage positif sur la maternité


Léon a 3 semaines et je serai peut être au bout de ma vie d'ici quelques semaines mais pour l'instant j'ai toujours mon sourire niais. 

J'ai une nouvelle parure de cernes sur mon visage ; je n'arrive pas à sentir bon plus de 2h par jour (tâches de lait, régurgitations toussa toussa) ; il y a des petits body disséminés partout dans l'appartement et des cotons, et des pyj, des bavoirs, du bazar ; je passe un temps infini à observer les mimiques de son visage, tous ses petits sourires ; je m'émerveille de sa capacité à observer le monde qui l'entoure ;  je chante " La Complainte de la Butte" environ 4x/jour ; j'allaite sur le dernier album de Pauline Croze. 

 Je commence seulement à retrouver un corps qui fait moins mal, un périnée mine de rien ça a son utilité au quotidien et on s'en rend mieux compte quand il fait la grève ; je découvre les joies de la lessive quotidienne ; les pyjamas qui se ferment derrière sont finalement plus pratiques que ceux qui s'ouvrent devant ( on nous aurait menti?!) ; je m'extasie quand Léon pète. Oui parce que s'il pète alors son transit va bien, alors il ne se tortillera pas pendant 10min après la tétée. Je m'extasie moins quand il régurgite et qu'il faut changer le body pour la 3eme fois. Le "midi" je mange dans des bols ou assiettes creuses, ça passe mieux au dessus de sa petite tête pendant que Monsieur digère tranquillement sur moi. 

 Le Doomoo c'est la vie. J'ai changé mon fond d'écran au bout de 24h ( serai-je une mère comme les autres?). Ma carte 32Go de mon reflex est déjà presque pleine, et non ce ne sont pas des autoportraits. Je l'aime d'un amour gigantesque, d'un amour tendre, d'un amour doux. J'aime son papa encore plus qu'avant si c'est possible. J'aime ce qu'on construit à 3, à notre rythme. 

 Parfois je suffoque avec l'allaitement. Je me sens prise au piège, j'aimerais juste aller à la piscine et boire un verre avec une copine et savoir que ce n'est pas possible me frustre. Je lorgne sur mon tire lait depuis 2 semaines mais il faut que je sois encore patiente. Je flippe encore quand je lui donne le bain, il gigote, j'ai peur de mal m'y prendre, qu'il ait froid, de le pincer sans faire exprès. Pour l'instant je n'ai pas réussi à détacher la nacelle de la poussette. Ce matin je suis rentrée dans un ancien jean, j'étais contente, et puis j'ai vite renfilé un petit sarouel fluide parce que le confort c'est tellement mieux. J'ai tous les ingrédients pour réaliser un Lait D'Or régénérant ( voir la recette sur le site du Palais Savant), j'ai juste pas encore trouvé les 5 min pour faire chauffer la préparation. 

 Faire la sieste avec Léon sur moi est un des plus beaux moments de ma vie. Le voir remonter sa courbe de poids a été une fierté dingue, lever le suivi sage femme à domicile aussi. Parfois j'ai une trouille dingue qui me saisit. Et puis elle s'en va comme elle est venue. Ne rien prévoir avant 11h. Impossible. Le contempler pendant des heures. Etre émue de le voir rencontrer sa famille.

Voilà où j'en suis 3 semaines après la naissance de Léon. Heureuse et fatiguée :D

Devenir maman témoignage positif sur la maternité


💭 Maintenant, je me permets un tout petit conseil issu de ma minuscule expérience : prenez votre temps! Ecoutez-vous et mettez-vous en convalescence après l'accouchement. Ce n'est pas rien du tout, physiquement c'est épuisant, émotionnellement aussi. Votre bébé a aussi besoin de prendre le temps de se remettre. Osez dire à votre entourage que vous ne souhaitez pas de visite à la maternité, ils le comprendront bien plus que ce que vous croyez. Et une fois rentrée à la maison, laissez-vous le temps de prendre vos marques sans pression, sans horaires à respecter. Ne vous mettez pas à courir partout parce qu'il faut présenter bébé. Prenez le temps d'avoir moins mal, parce que oui le corps a mal pendant quelques jours, quelques semaines. Personnellement, je commence seulement à ne plus avoir de douleur. 

Et si en me lisant vous vous dites "Mais moi j'ai besoin de sortir et de voir du monde rapidement" alors ne m'écoutez pas! Ce que je veux surtout dire c'est vous écouter vous et votre bébé! N'agissez pas parce que vous pensez que c'est ce qu'on attend de vous. Faites à votre manière.

☘ J'ai aussi bien conscience que chaque expérience est différente. Encore une fois, je ne fais que partager la mienne. Rendez-vous dans quelques semaines pour un petit point étape 😉






Devenir maman témoignage positif sur la maternité

You Might Also Like

2 commentaires

  1. Félicitations pour l'heureux événement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ornella! Et ravie de te retrouver après mon absence :*

      Supprimer

S'inscrire à la Newsletter

* indicates required