Mes autoportraits : Pourquoi et comment je les réalise

07:30

Après vous l'avoir annoncé à deux reprises sur Instagram, il était temps que j'aborde enfin la questions de mes autoportraits! Chaque semaine deux nouveaux autoportraits prennent place sur mon feed Instagram. C'est un exercice que je pratique depuis 7-8 mois maintenant et qui m'aide à travailler ma technique et ma créativité. Vos retours sont toujours très encourageants et je vous en remercie vraiment! Ils me poussent à continuer.

Autoportrait de Clementine Blogueuse de Nancy

J'avais envie cette fois-ci de pouvoir partager avec vous les coulisses de ces autoportraits. Comment m'est venue l'idée de les réaliser, pourquoi mais également comment?


Je rappelle que je ne suis en aucun cas photographe professionnel au cas où il y aurait le moindre doute. Je partage simplement mon expérience pratique, les termes techniques manquent sûrement de précision mais je n'ai vraiment aucune prétention derrière cet article à part celle de vous partager ce petit bout de ma passion.

Pourquoi avoir choisis de faire des autoportraits?

J'ai toujours été passionnée par la photographie. Je suivais pas mal de photographes sur un réseau social qui va vous sembler préhistorique j'ai nommé : My Space. Et oui, cette année j'aurai 30 ans les amis et avant IG et FB il y avait surtout Skyblog et Myspace ahah

C'est par ce biais que j'ai eu l'occasion de participer à mon premier shooting photo en tant que modèle. Pour moi c'était l'occasion de faire de la photo d'une certaine manière. J'ai continué à poser pendant 6-7 ans après cela je dirais. J'ai eu la chance de rencontrer de super photographes qui ont partagé avec moi leur technique, leurs conseils, avec qui j'ai pu avoir de longues conversations sur la photographie de manière générale.  

Je ne me suis jamais vraiment sentie légitime pour être honnête. Oui j'étais "modèle" mais avec mon 1.60cm et des mensurations qui n'étaient pas franchement dans les normes j'avais toujours du mal à appréhender ces séances. Ce que je préférais c'était la phase de préparation : les inspirations communes, les envies d'ambiances. J'avais tellement envie d'être de l'autre côté de l'objectif mais je n'avais pas la confiance en moi pour passer le cap. Je n'avais pas la technique et je n'étais surtout pas patiente. La photographie s'apprend et demande à prendre du temps pour comprendre son boitier, les bases, et surtout pratiquer, pratiquer et pratiquer encore.
Je me décourageais beaucoup trop vite.

Alors je continuais les collaborations avec des photographes dont l’œil me plaisait, dans lequel je me retrouvais. Je suis passée de photographies dans lesquelles j'étais un personnage, à des photographies beaucoup plus naturelles et avec lesquelles je pouvais dire : voilà ça c'est moi. J'ai vraiment apprécié de jouer la comédie, la femme fatale, ou la nénette en colère mais j'ai progressivement eu besoin de me retrouver dans quelque chose de plus simple et de plus naturel.

Clementine au cafe des fougeres et samir rimas
Samir Rimas :  en mode pumpumshort


Clementine blogueuse au cafe des fougeres et Annabelle Werlé
Annabelle Werlé : en mode naturel
  
Et pour finir, je me suis même offert mon premier shooting en tant que cliente et non pas modèle sur une collaboration. Luxe ultime, pas de pression quand à mon apparence, au fait que je puisse correspondre à l'idée que le photographe peut se faire de moi avant notre rencontre ( " Je savais que tu étais petite mais je ne pensais pas à ce point". Je pense l'avoir entendue au moins 3-4 fois; plus claire que 1m60 au garrot je ne pouvais pas l'être!) J'ai rencontré une des photographes françaises dont le travail me parlait le plus et qui est réputée pour son art de mettre en valeur la beauté naturelle des gens. C'était ma manière à moi de conclure le chapitre "Modèle" et ça m'a fait énormément de bien.


Solenne Jakovsky


A partir d'un certain moment, j'ai eu envie de m'y mettre pour de vrai. J'avais tout un tas de choses dans la tête, d'envies mais il était temps que je prenne mon boitier en main et que je m'y mette. Photographier les autres demande à pouvoir leur rendre compte du temps qu'ils passent avec vous et je n'ai pas assez confiance en moi pour ça. Mon taux de photos floues est encore bien trop élevé! Par contre avec moi-même je peux tout me permettre... Et c'est de là qu'est venue l'idée des autoportraits.

Un moyen de m'exercer, de tester des choses, d'appréhender la photographie sans aucune gêne ni complexe!


Comment je m'y prends pour réaliser mes autoportraits?


Matériel 

mon matériel photographique pour debuter

Mon reflex Canon 1000D
 Objectif Canon 50mm 1.4  (mon précieux)
Un trépied amazonBasics 1m52, à 21.90€ ( à retrouver ici)
 Une télécommande NEWEER commandée chez Amazon pour 15,99€ ( à retrouver ici)
 Un peu d'imagination

Jusqu'à il y a peu, je ne disposais que de mon objectif 50mm pour réaliser mes autoportraits. Cet objectif a l'avantage d'être très lumineux et de pouvoir réaliser de grandes ouvertures focales avec des zones de netteté très petites ce que je peux beaucoup apprécier dans les portraits mais il a aussi le désavantage d'avoir un cadrage très serré et mon appartement ne me permet pas d'avoir une distance suffisante entre mon appareil photo et moi pour réaliser des cadrages plus large qui permettraient d'inclure mon buste par exemple.

L'arrivée du 24mm dans la famille va peut être changer la donne mais je ne l'ai pas encore testé sur du portrait et j'attends de voir le rendu.

Je vais donc rester par principe sur ma façon de faire avec mon 50mm.


A la recherche de la bonne lumière.

autoportraits de Clementine blogueuse

J'ai souhaité réaliser mes autoportraits à la lumière naturelle uniquement pour l'instant. Je la trouve douce et assez idéal pour le rendu souhaité. Dans l'avenir, j'aimerais jouer avec de la lumière artificielle, des effets de rayons, des doubles expositions naturelles etc... Mais pour l'instant, je tâche d'apprendre à maîtriser une chose à la fois.
Pour ce qui est de la lumière naturelle, il faut partir à la recherche de la pièce qui convient le mieux. Si je veux des effets très contrastés avec des ombres assez franches sur le visage, je vais aller dans le salon à proximité de la porte fenêtre.

On évite de se placer trop prêt de la fenêtre en question parce qu'on risque de "cramer" une partie de la photo. En l'occurrence dans le portrait d'avoir une zone de peau sans aucune texture.

Pour des portraits plus doux, direction la chambre en m'éloignant bien de la fenêtre. Là, la lumière est des plus bienveillante avec les traits de mon visage.

Conseils : je vous invite à prendre votre portable, à mettre l'appareil photo en mode selfie et à parcourir votre appartement ou maison. Avancez et reculez par rapport à vos fenêtres, approchez vous d'un mur clair, le soleil projette une grande ligne sur le mur? Placez vous au mieux. Observer comment la lumière habille votre visage et de quelle manière vos traits peuvent changer selon l'exposition que vous choisissez.

L'envie du moment

Autoportrait de Clementine blogueuse Nancy
2 premières photo test d'une séance

Je réalise des autoportraits environ toutes les deux semaines. A chaque fois, je me pose la même question : Comment faire pour que ça ne soit pas exactement la même chose que la dernière fois? Après tout on est sur du cadrage serré, ce n'est encore et toujours que ma trogne. Et puis j'installe le trépied, je branche la télécommande, fixe l'appareil, teste la lumière du jour. Et c'est finalement ce test, cette première photo qui donne le ton à la suite. J'ai envie de couleurs, j'ai envie de poésie, de douceur. Je cherche les bonnes textures. Et si j'essayais avec mes gros gilets en laine? Clic, clic. Ah mais oui ça rend bien! Et si on coinçait les cheveux en dessous? Et ainsi de suite. Tout est fait au feeling au moment où je sors le trépied.

autoportrait de Clementine blogueuse de Nancy

Vous commencez à connaître mon amour des végétaux. Régulièrement je mets de côté une fleur par ci, un feuillage par là que je fais sécher. Ça me permet d'avoir une petite réserve le jour où j'ai envie de photographies florales.


La technique

Très honnêtement, j'en ai très peu. Il y a encore beaucoup de hasard dans mes photos. Comme je ne dispose pas d'écran rotatif, je fais très régulièrement des allers-retours entre mon appareil et l'endroit où je pose. Je me décale un peu à droite, je recule, je teste, je vérifie, je redécale à gauche et ainsi de suite. Si je décide de mettre en avant des détails sur une pommette ou sur la bouche je vais essayer d'ouvrir aux alentours de 1.8 pour avoir une zone de netteté bien précise. Ce qui veut aussi dire que je multiplie d'autant plus les tentatives à l'aveugle pour que la mise au point se fasse exactement là où j'aimerais qu'elle se fasse.

autoportrait de Clementine blogueuse de Nancy créer de jolis flous

Quand j'utilise des accessoires en premier plan mais que je souhaite que la mise au point se fasse bien sur mon visage, je presse à demi le bouton de la télécommande pour que la mise au point se fasse d'abord sur mon visage et je rajoute les fleurs par exemple dans le champs après la mise au point, puis j'enclenche. 

Des projets

Autoportrait de Clementine blogueuse réalisé au scanner

J'aimerais réussir à pousser un peu la créativité. J'ai un amour pour les photographies de mains que j'aimerais beaucoup explorer. La difficulté, c'est de faire la mise au point sur les mains, d'enclencher la télécommande avec un retardateur, de jeter précipitamment la télécommande sans trop bouger les bras et de croiser les doigts pour que la mise au point soit correcte ahah. Puis évidemment, de recommencer.

J'aimerais aussi développer mes portraits floraux. J'attends le printemps avec impatience pour ça. J'ai quelques idées qui me trottent dans la tête depuis quelques temps et les fleurs fraîches seront les bienvenues!

Et un jour, un jour je me pencherai sérieusement sur la question de Lightroom. Je vous parlais de mon manque de patience tout en haut de cet article et c'est ici la même problématique. Rester 3h devant un ordinateur me rend dingue. Mais je commence à être limitée sur VSCOCam alors j'y pense... j'y pense....

Un conseil

Lancez-vous! Bien sûr l'autoportrait est contraignant en terme de technique mais il vous accorde aussi tellement de liberté! Vous apprenez à connaître votre visage, vos angles, la manière dont la lumière peut jouer sur vos traits, vos expressions et cela sans aucun regard extérieur. 
De la même manière vous apprenez à réaliser des clichés à votre image. Quand on passe devant l'objectif de quelqu'un autre on est soumis obligatoirement à son œil, au regard qu'il porte sur nous.  L'angle qu'il va choisir, le cadrage, tout sera fait selon son œil, sa créativité. L'autoportrait permet de travailler sur vos inspirations. Qu'est ce qui vous ressemble vraiment finalement? Quel regard portez-vous sur vous-même?


Et voilà, je pense avoir fait le tour du pourquoi et comment je réalise mes autoportraits! J'espère que vous aurez apprécié ce partage :)

Si vous souhaitez rejoindre l'aventure de l'autoportrait, j'ai créé le hashtag #liberetonautoportrait sur Instagram! L'occasion de se soutenir de s'inspirer et bientôt de réaliser des autoportraits sur des thèmes communs :D

Ce type d'article vous intéresse-t-il par la suite? L'exercice de l'autoportrait vous tente-t-il?





Mes autoportraits : Pourquoi et comment je les réalise


You Might Also Like

9 commentaires

  1. Oh merci pour cet article ! Je crois que je vais finir par acheter cette télécommande, parce qu'avec le retardateur, la mise au point est encore plus aléatoire ! mais bon, j'ai fait mes premiers autoportraits en camargue il y a quelques semaines, et du coup, j'ai osé mettre ma tronche sur mon blog pour la première fois ;)
    Et puis du coup, j'ai aussi avalé les 8 articles sur le reflective portrait de Paris tu paris (ou vagabondanse sur ig), c'était assez intéressant comme démarche !
    bref, en me rendant compte que la photo tient une folle place dans ma vie mais que je ne suis jamais dessus, je me dis qu'il y a quand même quelque chose à faire : me prendre toute seule !
    Merci pour ce chouette article ! Je serai ravie de te lire dans l'évolution de ta pratique, avec le 24mm, les fleurs, et tout et tout !
    Belle journée,
    Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Alix, de prendre toujours ce temps de partager tes impressions. Ca m'est réellement précieux. La télécommande a tout changé dans ma pratique. Je travaillais au retardateur comme toi au début mais que c'est frustrant de ne pas pouvoir faire de mise au point un peu élaborée. Alors n'hésite pas, fonce! Chaque modèle détaillent pour quel boitier elles sont compatibles, n'hésite pas à trouver la télécommande faites pour toi :)
      Et un grand merci pour la découverte du blog paris tu paris que je ne connaissais pas du tout!
      très belle journée à toi et à bientôt ;)

      Supprimer
  2. J'adore tes autoportraits, je ne les connais qu'à travers de ton blog, je crois que je n'ai encore jamais vu ton compte Instagram, mais j'adore, je trouve qu'il y a beaucoup de féminité, sensualité, légèreté et grâce dans tes autoportraits. Il faut moi aussi que je m'achète une télécommande, ça fait partie de mes projets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ornella! Je suis vraiment ravie si je réussi à garder un fil continu dans mes autoportraits. J'essaie de trouver ma petite patte à moi ^^
      Tu verras la télécommande ça change la vie! Tiens moi au courant le jour où tu en publies je serais ravie de découvrir tes autoportraits :)
      Belle journée à toi!

      Supprimer
  3. Solenne Jakovsky... comme une évidence ;)
    Ton article est super intéressant ! Comme toi, j'adore la photo, j'ai été un peu modèle pendant quelques années avant de me racheter un vrai bon boitier et surtout des objectifs dignes de ce nom !
    J'ai du mal avec mon visage en photo. Souvent je n'aime pas mon expression, tel profil, etc. Et je trouve que cet exercice d'autoportrait est une idée de génie ! Autant pour s'apprivoiser, que perfectionner sa technique, qu'apprendre à photographier les gens !

    J'ai récemment acheté un 50 mm (pour un format APSC) et je crois que je vais essayer ta méthode !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Solenne Jakovsky. C'est assez thérapeutique de passer devant son objectif.
      Je suis vraiment ravie que cet article t'ai plus. L'exercice de l'autoportrait est hyper formateur. Je trouve qu'en plus quand on a eu quelques expériences en tant que modèle c'est enrichissant de se réapproprier son visage, ses angles...
      Le 50mm... Il change tout! Et pour les portraits il est vraiment idéal, tu vas t'éclater :D
      Merci en tout cas de ton passage et à bientôt ;)

      Supprimer
  4. Merci pour ce super article, très clair et précis. J'aime énormément tes autoportraits. Depuis quelques temps j'essaie de me prendre seule en photo. Ce n'est vraiment pas simple mais j'ai été plutôt fière des premiers essais. Cela m'a pris énormément de temps mais j'ai envie de persévérer. Ton article me motive à fond !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super Mélanie!Je trouve que c'est toujours un petit défi, ressortir avec des photos qu'on arrivera à partager :) Si tu le souhaites, j'ai créé tout nouvellement un hashtag sur Instagram pour réunir celles et ceux qui s'essaient à l'autoportrait : #liberetonautoportrait Ce serait super de t'y retrouver :) Belle journée à toi!

      Supprimer
  5. Avec un peu de retard, je dépose ma petite participation par ici.
    Avant toute chose, je dois avouer que tu es sublime. Une vraie beauté naturelle. Et tu dégages quelque chose sur les photos, ce je-ne-sais-quoi comme aiment bien le dire les frenchies ^^

    Je me suis découvert un amour pour la photo en ouvrant mon premier blog, cet amour s'est petit à petit transformé en passion en achetant mon premier reflex.

    Je n'ai jamais pris de cours de photographies, je suis nulle en technique, comme toi le hasard est mon meilleur ami, je me nourris d'échanges avec des pros, des passionnés, des techniques, des amateurs.

    Mais l'exercice des autoportraits je dois dire n'y avoir jamais pensé. En fait si mais j'aime pas ma tronche (voilà c'est dit !). Pourtant j'en prend quelques uns avec mon smartphone mais c'est très rare.
    J'ai envie de m'améliorer en photo et de plus en plus pratiquer et je sais que les autoportraits pourraient m'aider dans ce sens là mais je ne suis pas assez brave pour affronter mon visage en gros plan :/

    Du coup je m'entraine avec des photos d'objets, culinaires, je compte aller à la quête de modèles volontaires (sans doute des blogueuses mode débutantes) pour m'entraîner et pratiquer encore plus.

    L'acquisition d'un trépied et d'une télécommande me trotte dans la tête depuis peu, peut être qu'une fois que je les aurais je me mettrai aux autoportraits (avec un peu de courage bien sûr ^^).

    Merci pour ce beau partage !

    RépondreSupprimer

S'inscrire à la Newsletter

* indicates required