"Fendre l'armure", le nouveau roman d'Anna GAVALDA

08:00




Vendredi, je flânais tranquillement dans le Relay de la Gare de Nancy quand, que vois-je?!
Le dernier roman d'Anna GAVALDA, " Fendre l'armure"!

Entre la sortie du dernier Fred VARGAS et celle d'Anna GAVALDA, autant vous dire que je suis aux anges complet!

Fendre l'armure, le nouveau roman d'Anna GAVALDA




Alors faut-il lire ou ne pas lire  "Fendre l'armure"d'Anna GAVALDA?

L'histoire


Pour vous situer l'histoire, rien de tel que les mots d'Anna GAVALDA elle-même :


"On me demande d'écrire quelques mots pour présenter mon nouveau livre aux libraires et aux critiques et, comme à chaque fois, ce sont ces quelques mots qui sont les plus difficiles à trouver. Je pourrais dire que c'est un recueil de nouvelles, que ce sont des histoires, qu'il y en a sept en tout et qu'elles commencent toutes à la première personne du singulier mais je ne le vois pas ainsi. Pour moi, ce ne sont pas des histoires et encore moins des personnages, ce sont des gens. De vrais gens. Pardon, de vraies gens.   C'est une faute que j'avais laissée dans mon manuscrit, "la vraie vie des vrais gens", avant que Camille Cazaubon, la fée du Dilettante, ne me corrige : l'adjectif placé immédiatement avant ce nom se met au féminin. Quelles gens ? Certaines gens. De bonnes gens.

  Cette règle apprise, je suis allée rechercher tous mes "gens" pour vérifier que tous s'accordaient bien et j'ai réalisé que c'était l'un des mots qui comptait le plus grand nombre d’occurrences. Il y a beaucoup de "gens" dans ce nouveau livre qui ne parle que de solitude.

  Il y a Ludmila, il y a Paul, il y a Jean (!) et les autres n'ont pas de nom. Ils disent simplement "je". Presque tous parlent dans la nuit, pendant la nuit, et à un moment de leur vie où ils ne différencient plus très bien la nuit du jour justement.  Ils parlent pour essayer d'y voir clair, ils se dévoilent, ils se confient, ils fendent l'armure. Tous n'y parviennent pas mais de les regarder essayer, déjà, cela m'a émue. C'est prétentieux de parler de ses propres personnages en avouant qu'ils vous ont émue mais je vous le répète : pour moi ce sont pas des personnages, ce sont des gens, de réelles gens, de nouvelles gens et c'est eux que je vous confie aujourd'hui. (A.G.) "

Fendre l'armure, le nouveau roman d'Anna GAVALDA

Mon avis 

Fissurer l'armure est organisé de la même manière que " Des vies en mieux". C'est à dire qu'il s'agit d'un recueil de plusieurs nouvelles ayant un même thème commun mais dans lequel les personnages ne se croisent jamais. 

Après le première chapitre, le personnage de m'avait tellement touchée et l'intensité des premières pages été telle que lorsque je me suis rendue compte au deuxième chapitre que je n'en saurai pas plus au sujet de Ludmila, j'ai été un peu déçue. Un personnage qui a vu et revu Mulan plus de 100 fois et qu'il s'est tatoué Mushu en toute connaissance de cause, je ne pouvais que l'aimer!

Mais ce n'est pas une mauvaise déception. Cela veut bien dire que la plume d'Anna GAVALDA a fonctionné. Et c'est simple, j'ai dévoré ce roman dans le train et je n'ai pu empêcher mon visage de réagir et les émotions de se déployer. J'ai souri, j'ai grimacé, j'ai été émue. Et mon cœur a gonflé, gonflé...Anna GAVALDA nous emmène dans des instants, des rencontres, des moments pivots d'une vie. Ce moment où on lâche prise, où on change de direction, où l'on cède un peu du terrain, où on fissure, fend notre armure. Où l'on entrevoit et parfois où l'on accepte de rouvrir son cœur, de rappuyer sur play, de refaire un pas en avant.

C'est un roman plein d'humanité, de bonté. Et c'est beau, qu'est ce que c'est beau. L'empathie d'Anna GAVALDA vis à vis de ses personnages est vraiment palpable. j'aime la manière dont en quelques pages vous découvrez un nouveau personnages et cernez les contours de sa personnalité, de ses traits de langage. Il devient familier. Vous passez 20 pages dans la tête d'une personne et au chapitre suivant vous avez l'impression de devoir lui dire en revoir, de lui souhaiter bonne chance et de lui de ne pas s'inquiéter, ça va aller.

Vous l'aurez compris, je ne peux QUE vous conseiller de lire ce magnifique roman que j'ai dévoré en 2 jours.




You Might Also Like

0 commentaires

S'inscrire à la Newsletter

* indicates required

Subscribe